Vue générale des Hauts de Cordat en 2019.
Vue générale des Hauts de Cordat en 2019.

A l’origine, la cité de Hauts de Cordat a été bâtie pour loger les salariés de la mine d’uranium de saint Priest la Prugne, exploitée par la Cogéma à partir de 1956.

Trois bâtiments d’environ 135 logements sur une emprise de 10.000 m² au sol, virent ainsi le jour sur la commune de Laprugne.

Suite à la fermeture de la mine à l’aube des années 80, les infrastructures sont reconverties en village vacances.

L’intégralité du patrimoine est cédé en 2002 au groupe immobilier Simbiosis (dirigé par Alain Lapujade, décédé en 2012) souhaitant implanter un projet de résidences touristiques sur des ZRR (zones de revitalisation rurales) ouvrant droit à des défiscalisations telles que la loi Demessine.

Il ne restait alors plus qu’à trouver des clients susceptibles d’investir de l’argent frais en les appâtant avec des mesures fiscales avantageuses.

Sauf que le ver était déjà dans le fruit….

Pour quelle sorte de raison des locataires paieraient des loyers somme toute assez chers dans une zone très rurale avec peu de services, sinistrée suite à la fermeture de la mine d’uranium et de l’usine d’embouteillage d’eau de source ?

Etait ce bien raisonnable de lancer un projet aussi pharaonique de 160 logements dans une région victime de l’exode rural ?

Les remarques acerbes de certains habitants au sujet de la viabilité d’un projet de cette ampleur dans une région montagneuse aussi isolée était déjà un signal d’alarme sans ambiguïté :

« Etonnée de voir ce chantier à moitié terminé depuis de longs mois, (je passe mes vacances à quelques km de là), je suis allée chercher des renseignements sur internet et là j’ai hésité entre le fou rire et l’indignation devant la présentation de ce petit trou perdu qu’est Laprugne comme ayant des magasins (plus de pharmacie, une supérette de dépannage, un boulanger et un magasin fourre tout. Pour le reste voir au Mayet à 15 km.). La Loge des Gardes, comme les autres sites de ski sont praticables quand il y a de la neige.. Pas l’année dernière, et bof cette année… La rando, c’est pour ceux qui n’ont pas peur des dénivelés et ne parlons pas de la mine d’uranium toute proche avec laquelle on a remblayé des chemins et des sites. (…) Mais très lucidement, et j’ai une maison sympa ou je jardine, je bricole, Présenter Laprugne comme Morzine sur Allier dans le dépliant.. ouarff ! Moi, à la place des proprio je serai très inquiet et je secouerai le cocotier. Le maire ne répond pas aux habitants qui veulent des infos, il dit qu’il ne sait rien… bizarre non ?  »

« J’habite en face (sur la route du Vernois). Je vois depuis 3 ans l’avancement des travaux! et ça me fait bien rire. J’ai même demandé au coordinateur des travaux quand je pourrai photographier la démolition des bâtiments A et C ( le A vous bouche la vue sur la Loge à l’Est, et non pas sur le Sancy, comme le montre la photo de Symbiosis). Ils ne seront pas supprimés, mais rénovés!..
En supposant que les travaux soient finis un jour, qui pourra louer plus de 100 logements dans notre région au prix indiqué ?
Je suis surpris par la crédulité des propriétaires, même si la droite favorise ce genre de placement déductible en grande partie des impôts.
Bon courage. »

Les appartements, eux, continueront cependant d’être vendus jusqu’en 2008, alors que les premiers signes d’inquiétude se sont manifestés chez certains co-propriétaires dès fin 2005.

La rénovation du bâti principal (au centre sur les photos) sont pourtant quasiment terminés. L’isolation, les fenêtres, les revêtements et mêmes les appareils de confort sont déjà installés, les logements prêts à êtres habités, mais le piège se referme sur les propriétaires : la SCI dépose le bilan en 2011.

Le bâtiment piscine verra lui aussi ses travaux matériellement achevés… pour rien !

Les bâtis nord et sud, quant à eux, verront leur travaux stoppés nets et seuls les fenêtres et placos seront posés.

Des années de procédures judiciaires s’engagent alors pour les dupés tandis que l’ensemble des infrastructures commencent déjà de subir de graves dommages : infiltrations, vandalisme, pillage, les condamnent définitivement.

Que dire de ce fiasco financier et fiscal qui a coûté dans les 800 millions d’euros (coût inclus de la dizaine d’autres projets de Simbiosis qui ont connu le même sort) ?

Un tel aveuglement conduisant à de tels gaspillages a de quoi poser des questions à notre époque où tout semble régulé et les garanties pourtant nombreuses mais pas toujours utilisées.

Aux dernières nouvelles, les clients ont vu leurs prélèvements suspendus et les ventes annulées par les tribunaux.

La justice a du démêler les responsabilités de chacun mais, entre les banques qui n’ont pas eu la curiosité d’ évaluer la fiabilité du promoteur, les dirigeants de Simbiosis (impliqués dans d’autres affaires semblables) qui ont vendu du rêve à leurs clients, l’état qui a financé en partie ce naufrage par le biais de défiscalisations massives, les copropriétaires qui ne semblent guère s’être intéressés à ce qu’ils achetaient réellement, les assureurs qui ont produit de fausses garanties de loyer et les architectes, de fausses déclarations d’achèvement des travaux, sans oublier le rôle obscur de la CAPI et l’emploi de salariés polonais non déclarés par les constructeurs, tous, à des degrés divers, n’ont pas pris la peine de s’ interroger sur la viabilité d’un projet qui était voué à l’échec dès le départ.

Le passif a été intégré au sein de la liquidation de Simbiosis.

Sources :

https://forum.actufinance.fr/sci-cordat-laprugne-t119903

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/riom/escroquerie-allier-affaire-du-cordat-devant-cour-appel-riom-1187001.html

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/2013/03/22/les-proprietaires-leses-de-laprugne-ont-obtenu-la-suspension-de-leurs-versements-bancaires-221107.html

https://pierreredoutey.fr/2018/09/28/la-defiscalisation-avec-vefa-et-bail-cest-souvent-nimporte-quoi-vente-annulee/

https://www.quechoisir.org/actualite-residences-de-tourisme-simbiosis-un-investissement-immobilier-au-tribunal-n2345/

https://www.quechoisir.org/actualite-immobilier-defiscalise-de-nouvelles-mises-en-examen-n8343/

https://www.lamontagne.fr/cusset-03300/actualites/les-dossiers-des-proprietaires-leses-du-cordat-examines-cette-semaine_11125756/